20201010 GINITIATIVE Chateau contes de valentinois

Pendant la féodalité, le temps des seigneurs et des châteaux forts, Grâne se trouve incluse dans le comté de Valentinois qui, pendant 3 ou 4 siècles,  lire la suite...

Clocher ext

Le rez-de-chaussée : Sol de terre battue, on y enterrait les personnages importants, nobles, ecclésiastiques, lire la suite ...

20200811 GI Image 2

Légende

20200811 GI Image 1

Légende

Le rez-de-chaussée : Sol de terre battue, on y enterrait les personnages importants, nobles, ecclésiastiques

Face ouest : on retrouve très bien la porte murée de communication avec la nef de l'église (décentrée).

Face nord : trace de la porte qui donnait accès à la sacristie, avec un arc en anse de panier.

Face sud : une archère donnant sur la rue du Fossé.

Meurtrières rondes à environ 4 m de hauteur. Leur ouverture s'évase largement à l'intérieur, le tireur se tenait dans l'embrasure, sur un plancher disparu dont on retrouve les trous de poutres.

L'escalier :

9 marches en pierres, 50 marches en bois montant en 5 volées contre les parois. Ici a été tourné un des moments-clés du 1er épisode du feuilleton « L'instit ».

L'étage de l'horloge, avec son mécanisme :

Entrer dans la tourelle : on redescend de 5 marches pour regarder la rue par une lucarne et deux meurtrières rondes. Grimper les 15 marches de l'escalier dans la tourelle.

L'étage de la cloche :

Haut d'environ 4 m. Chaque face est percée d'une grande baie ogivale. Certaines pierres portent des marques de tâcherons. On pouvait (barrières) s'approcher des ouvertures par des escaliers à 5 marches.

On est ici au niveau de la bretèche accolée à la tourelle : cinq nouvelles meurtrières rondes y sont percées, dont une au-dessus de l'orifice surplombant la rue.

Des quatre faces de la tour, l'architecte fait passer aux huit faces de la flèche par le biais de trompes supportant les quatre arêtes supplémentaires. À ce niveau devait exister un plancher intérieur d'où une porte, aujourd'hui barrée par trois tiges métalliques, donnait un accès direct à la plate-forme.

La cloche, qui pèse 825 kg, a été fondue à Lyon en 1843 par Burdin aîné. Elle a pour parrain et marraine le notaire Raspail, adjoint, et Delphine Aribat, épouse du maire. Paul Becque fut curé de Grâne de 1836 à 1870. Cette cloche a succédé à beaucoup d'autres : les archives nous apprennent que la cloche s'est brisée en 1708, 1753, 1759, 1760, 1770, 1776… À cette époque, les fondeurs venaient sur place et creusaient un trou dans la place devant l'église pour y fondre la nouvelle cloche.

La plate-forme : 34 marches y amènent. Le haut de la tourelle a été restauré avec une toiture en tuiles, il y avait un plancher ou une dalle pour s'approcher des 2 lucarnes et des 2 archères du sommet ;

La flèche a huit pans, chacun comportant une lucarne ogivale (une sur deux est fermée). Au-dessus d'un cordon en pierre, 4 lucarnes carrées. Les arêtes sont ornées de fleurons en pierres sculptées de têtes d'animaux et de feuilles.

Il vous reste à redescendre les 108 marches...

20200811 GI Image 4

Légende

20200811 GI Image 3

Légende

20200811 GI Image 2

Légende

20200811 GI Image 4

Légende

20200811 GI Image 3

Légende

20200811 GI Image 2

Légende

 

                    

20200924 SIGRANE Logo Grane

   20200924 SIGRANE Logo val de drome    20200924 SIGRANE Logo Ramieres