A Dieulefit, ce mardi, les randonneurs sont vaillants pour affronter la montagne Saint-Maurice, même ceux qui font leur reprise. Après un chemin facile longeant le camping, le sentier d’abord en sous-bois se poursuit par une montée soutenue à flanc de montagne. Puis, lorsqu’on atteint les deux antennes, le spectacle est là, les efforts sont récompensés : des tapis de fleurs sauvages pour terminer l’ascension et soudain un panorama exceptionnel. A gauche, les rochers des 2 Dents, la plaine du Roubion. En face on devine le pays crestois, sur la droite, très nettement Roche Colombe, les 3 Becs, la montagne de Couspeau, etc. Parmi les fleurs, on trouve des anémones pulsatilles en fin de floraison (voir photos).
Le groupe file ensuite vers la chapelle Saint-Maurice. Ce sera un point de pique-nique idéal. On va flâner au soleil sur ce belvédère en toute sérénité durant une bonne heure et demie. Avant de repartir, on va donner un coup d’oeil à la grotte sous le rocher, ancien lieu de vie d’un ermite. Aucun confort, mais quelle vue! Et quel silence !
La redescente traverse des sous-bois agréables par des pistes. Puis les sentiers caillouteux frôlent de près le bord des rochers. Les passages en corniche (un peu vertigineux pour certains) donnent un bel aperçu du tracé effectué le matin, depuis le fond de la combe jusqu’aux pylônes.
Une très belle journée « avec vues » offerte par les accompagnateurs Christian, Marie-Jo et Pierrot. Merci beaucoup.